L'erreur de l'hôpital ou de la clinique dans la prise en charge

L'erreur de prise en charge consiste à une mauvaise appréciation par le corps médical ou par les équipes soignantes d'une situation médicale, de l'appréciation des symptômes, du choix d'orientation du patient, des examens choisis ou encore quant à l'appréciation du caractère urgent ou non de la situation médicale. 

 

Cette faute relève d'un acte décisionnel à la différence de l'erreur médicale classique qui peut être qualifié de gestuelle.

 

Il peut s'agir notamment :

 

- d'une mauvaise orientation du patient par le médecin régulateur du SAMU malgré la présence de symptômes évidents.

- d'un délai de prise en charge inadapté par un service des urgences compte tenu de la gravité des symptômes.

- d'un retard dans la réalisation des examens médicaux (examen clinique, imagerie médicale...).

- non respect des recommandations de la Haute Autorité de la Santé.

 

La faute de prise en charge médicale est fréquente et souvent synonyme de conséquences médicales irréversibles surtout si elle est conjuguée à une erreur de diagnostic. En effet, si la situation médicale du patient exige une prise en charge médicale urgente, l'erreur de prise en charge dans la phase initiale engagera souvent le pronostic de guérison du patient.

 

Cette erreur lorsqu'elle est caractérisée s'indemnisera selon la notion de perte de chance. Les parties (victime/responsable) devront établir contradictoirement la part (%) que la faute a occasionné dans les chances de guérison ou de survie.

HELLO VICTIMES ACCOMPAGNE LES FAMILLES ET LES VICTIMES DANS LA RECONNAISSANCE DES ERREURS DE PRISE EN CHARGE ET DE LEUR INDEMNISATION !